Point d'interrogation

Construction du voilier "Point d'interrogation" par Gérald Hautier, dit Gégé.

Quelle drôle de nom pour un voilier serait on en droit de penser !

Il faut dire que, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé non pas de construire selon un plan, une photo  d’un modèle  existant  ou toute autre documentation, mais de réaliser un voilier à mon idée.

Oui mais voilà quelle sera la morphologie de ce voilier ?  A quoi va-t-il ressembler ?  D’où l’idée de le baptiser dès le départ du projet ** Point d’interrogation **

Comme il faut tout de  même bien avoir une idée de ce que cela pourrait donner j’ai réalisé quelques dessins et  croquis puis recherché quelques profils de coque pour commencer l’étude préliminaire nécessaire à tout nouveau projet.

Mon idée était de reprendre un profil de coque assez semblable à celui de** Marilee ** voilier que j’ai construit il y a deux ans et qui a un rendement vraiment fantastique. Je souhaitais toutefois augmenter le couple de rappel ce qui passe forcément par un allongement du voile de quille avec un lest situé plus éloigné du centre de gravité.

Lors de mon étude et de mes recherches de profils je suis tombé sur une société qui fait de la découpe laser et qui avait déjà été sollicitée pour la découpe de couples d’un voilier qui ressemblait beaucoup à ce que je souhaitais.  Après avoir contacté cette dernière j’ai commandé un jeu de couples.

Après réception de cette commande j’ai pu vérifier que le profil correspondait presque parfaitement avec le profil de ** Marilee ** ce qui me rassurait et me permettait de partir sur une valeur sûre !

Le montage des couples sur le chantier et la vérification de sa régularité sur toute la longueur de la coque soit 1,23 mètre me permet de déceler toutefois quelques erreurs qui sont à corriger avant de commencer à border en listes d’Abachi de 7x3 mm.

 

Plutôt que de couler la totalité du lest nécessaire à l’intérieur du voile de quille j’ai souhaité dès le départ en placer au minimum la moitié sous la forme d’un lest de forme, en plomb, boulonné sous le voile de quille. La partie ainsi découpée servira donc de master pour la fabrication d’un moule en plâtre dans lequel sera coulé le plomb.

 

La coque une fois entièrement bordée  sera poncée puis recouverte d’une couche de tissus en fibre de verre 50 gr. enduite de résine époxy. Après polymérisation complète, léger ponçage, masticage, re ponçage , deux couches de peinture d’accrochage et ponçage définitif à l’eau au papier grain 600.

Je fixe provisoirement le lest en plomb sous le voile de quille et je fais le test en baignoire pour vérification de l’étanchéité.  L’ajout progressif de lest pour mettre le voilier dans sa ligne me permet de définir la quantité de leste encore nécessaire qui sera à ajouter une fois le voilier entièrement terminé.

Je dois maintenant poser les barots de pont qui viendont soutenir d'abord le faux pont en contre plaqué 0.8mm sur lequel seront collées une à une les lames de pont en tilleul. Le calfatage est réalisé en papier cartonné noir de 0.5mm. Au préalable je dois bien entendu déterminer avec précision les emplacements de la cabine et des soutes à voiles qui seront les seules ouvertures permettant l'accès à l'intérieur de la coque. Le circuit d'écoute sera entièrement sur le pont avec un treuil caché dans la cabine. Pour me permettre de bien définir tout ceci je fais rapidement un plan à l'échelle sur un simple papier d'embalage.

Les lames posées il faut maintenant égaliser le tout et pour cette opération je choisis le raclage à la lame de cutter et au couteau " Opinel " affuté comme un rasoir. C'est plus rapide que le ponçage, moins salissant, avec un résultat final bien supérieur. Suivent 7 couches de verni incolore spécial bateau avec un ponçage au papier grain 600 entre chaque couche.

Puis c'est la pose des hiloires, la fabrication de la cabine et des capots de fermenture des soutes à voile, de la baignoire avec la barre à roue et la pose provisoire des poulies de renvoi du circuit d'écoute.

Quelques personnages à l'échelle du voilier ( 1/16 ème ) viennent également prendre place provisoirement dans la baignoire ce qui me permettra de leur donner avec précision leur position définitive,  des les retoucher et les peindre à nouveau pour les transformer et les rendre moins " jouet "

La suite prochainement ; à bientôt !

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/07/2019