Remorqueur Ulysse

Remorqueur Ulysse RC  ( Construction Maurice Herren )

Je souhaitais construire un remorqueur et après avoir consulté un peu de documentation sur le sujet, je suis tombé sous le charme du remorqueur Ulysse présenté dans la revue Bateau modèle  ( Ref 358 - Ulysse remorqueur de 1940. Plan encarté et article -1ere partie- dans Bateau modele N0 134. Suite article dans Bateau Modèle N0 135. ) Mai-Juin et Juillet Août 2017.

D'une mensuration relativement modeste soit une longueur de 80 cm. et 18 cm. de large au maître bau, celui-ci reste facilement transportable et d'un poids tout à fait raisonnable.

Deux possibilités s'offraient à moi pour construire ce modèle. Le paln encarté qui figurait dans la revue Bateau Modèle, ou acheter les kits de constructions proposés par la firme www.occre.com

C'est la deuxième solution que j'ai choisie. Le remorqueur vendu par cette firme se nomme " Ulises ".  J'ai préféré baptiser le mien " Ulysse " et je vous propose de suivre cette construction pas à pas, au fur et à mesure de l'achat des 6 kits permettant d'achever complètement ce magnifique modèle.

Historique.

Remorqueur des années 40 - 50  qui étaient des années ou le trafic matritime commercial intense nécessitait des remorqueurs de haute mer capable de venir en aide rapidement auprès de tous les bâtiments en difficultés. A cette époque, le métal était le matériel de base pour la construction des bâtiments, avec toutefois une partie en bois. On mettait à profit la résistance de l’acier pour la coque et le confort du bois pour les zones habitables. On obtenait ainsi des modèles d’une beauté toute singulière bien que ces bâtiments aient été conçus pour le travail.

 

Ulises occre

La coque ( premier kit )

Construction classique en bordé sur couples. Tout le matériel nécessaire est fourni et soigneusement préparé. Je ferais toutefois une remarque au sujet du bois proposé pour le bordé.  C'est du Ramin et celui-ci présente des carractéristique de dureté et de qualité similaire à celle du hêtre. Il est donc particulièrement dur et résistant à la flexion, ce qui complique un peu le travail. Je n'ai pas suivi la notice qui préconisait de clouer les virures sur les couples. Une fois la coque bordée et poncée, je retourne celle-ci pour la pose des barrots de pont et la réalisation du pavois à la poupe.

 P1010315 copier 

Je prépare et positionne provisoirement le dispositif de propulsion puis ajuste le faux pont sur lequel viennent se coller les lames de pont. Le Kit propose des lames de 8 x 1 mm en sapelli imitation acajou. Les veines apparentes du bois ne me plaisent pas du tout et je préfère opter pour une qualité supérieure, trouvée dans un magasin spécialisé, sous forme de planchettes imitation pont lamé de 10cm de large et de 1 mètre de long. Dans ces planchettes il est facile de découper de quoi recouvrir le faux pont. C'est simple rapide et du plus bel effet. ( Lien vers le fournisseur de planchettes en cliquant ICI )

P1010322 copier

Un petit plus pour l'esthétique consiste à tracer des longueurs de lames de pont réalistes par rapport à l'échelle du bateau et de simuler les clous qui servent à fixer les lames par un point dessiné au crayon. Puis je fixe le moteur et son cardan la platine du récepteur et du variateur. L'accu trouve sa place en fond de coque juste sous le variateur. Le pont est ensuite définitivement posé sur le faux pont et il est protégé par un vernis incolore. Cette opération terminée la coque est ensuite fibrée, poncée et elle reçoit une couche de fond d'accrochage. Il est maintenant possible de passer au stade suivant avec les kits 2 et 3 qui permettent de réaliser toute l'infrastructure sur le pont.

Traçage longueur lames et simulation des clous Le safran

Vous découvez la suite de la construction sur la page No 2  en cliquant sur la petite flèche, à droite du chiffre 1 , juste ci-dessous.

 

Les infrastructures sur le pont. ( Kit 2 et 3 )

 

C'est avec le kit  No 2 et No 3 que la construction se poursuit avec les infrastructures. C'est la construction de la cabine, de l'annexe et des divers éléments que l'on retrouve sur le pont.  Mais c'est aussi l'occasion de peindre la coque et de couler les petits lingots de plomb qui serviront plus tard de lest dans la coque.

   

  

 

Le matériel livré dans le kit permet de réaliser sans difficulté majeure deux jolis canots de sauvetage qui trouveront place de chaque côté de la cheminée.

 

A ce stade de la construction, bien qu'il reste encore beaucoup de travail de finition et quelques accessoires à poser, je décide de tester le bateau dans son élément. Cette première navigation me permettra de corriger les quelques petits défauts constatés. Je suis toutefois très satisfait de ces premiers essais très prometteurs.

 

A bientôt pour la suite de cette construction

Commentaires (1)

ghautier
Bravo et félicitation pour ton choix Maurice. Ce remorqueur est vraiment splendide et tu vas à n'en pas douter avoir un immense plaisir à le construire avec les nombreux détails qui feront de cette maquette une petite merveille. Gégé.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/10/2017