Type 206 A

Genre                        :     Sous-marin allemand diesel/électrique
Propulsion                 :     Moteur électrique
Echelle                     :      1/32ème
Dimensions               :      Lang. 1,52 métres
Système de plongée :      Plongée statique, avec ballast
Déplacement             :     13,8 kg en surface, 14,8 kg en plongée
Vitesse en plongée    :     5,6 km/h
Autonomie                 :     environ 2 heures par charge de batterie au plomb 12V/10Ah
Matériaux                   :     Fibre de verre, Epoxy, laiton

Constructeur              :     Eric Besson


Avec sa longueur de 48,6 mètres et ses 520 tonnes de déplacement en plongée, cette classe de sous-marins côtiers fait partie des submersibles les plus petits, mais aussi les plus maniables. Ils ont été mis en service entre 1969 et 1975 dans la Bundesmarine (marine ouest-allemande), et ont déjà subi depuis 1998 un programme de modernisation au chantier Howaldtswerke-Deutsche-Werft AG (HDW) de Kiel. Un renvoi d’écho très faible, une structure démagnétisée et d’excellentes qualités de manœuvrières caractérisent le Type 206A. Huit torpilles par guidage par fil peuvent être tirées depuis les tubes lance-torpilles de proue de 533 mm de diamètre. La vitesse maximum du sous-marin est de 17 nœuds et il a 22 hommes d’équipage à son bord.

 

206 8



La marine allemande a pris la décision, le 1er juin 2014, de désarmer ses 6 derniers sous-marins du type 206 A. Les U 15, U 16, U 17, U 18, U 23 et U 24 étaient les derniers survivants d'une série de 18 bâtiments construits par les chantiers HDW de Kiel entre 1969 (mise sur cale du premier) et 1975 (livraison du dernier).

 



La maquette est un kit de l’entreprise Engel en Allemagne. Elle est à l’échelle 1/32ème et mesure 1,52 mètres de long. La coque est en fibre de verre de 2 mm d’épaisseur, l’accès au compartiment étanche se fait par une ouverture de 560 x 75 mm, fermée par une plaque d’Epoxy de 3 mm d’épaisseur avec un joint en mousse polyuréthane de 2 mm pour l’étancheité. La propulsion est assurée par un moteur électrique alimenté en 6V couplé à une hélice en laiton à 5 pales. 2 ballasts d’une contenance totale de 1000ml commandés par une platine électronique et une unité de captage de pression servent à la plongée du modèle. Les périscopes et antennes peuvent être sortis et rentrés. Le tout est commandé par une radiocommande en 40MHz à 5 canaux.

 

Commentaires (1)

Thierry
  • 1. Thierry | 30/06/2017
Bonjour,

J'ai construit le Nautilus de l'entreprise Engel. Malheuresement, il y a un problème avec le joint d'étanchéité...
J'aimerais avoir les références exactes de votre joint en mousse polyuréthane de 2 mm pour l’étancheité.
J'aimerais aussi savoir comment on peut faire les trous dans le joint pour le passage des vis alignés avec ceux de la coque.
Je vous remercie à l'avance pour les reseignements concernant le joint et son montage dans le sous-marin.

Sincères salutations.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/08/2015