NY40 Marilee

Marilee NY 40  ( New York 40 pieds )  Construction GéGé


L’idée est la suivante :  Construire un ancien voilier de régate  de A à Z, sans plans, en partant de la documentation trouvée sur des livres ou sur internet.
Ce type de voilier est en général surtoilé, donc sensible au vent et gîte facilement. Je souhaitais trouver un compromis avec un voilier plus stable, à la fois conçu pour la croisière et utilisable également  en régate.
Mes recherches m’ont finalement amené à retenir une réalisation de Nathanaël  Herreshoff,  le voilier Marilee dont la coque à la particularité d'être plus large au maître bau que les autres voiliers de la même catégorie.
Pour une question de facilité de transport et de poids, ce voilier de 18 mètres sera réalisé à l’échelle 1/18 ème ( donc un mètre de longueur de pont ) avec un poids final estimé entre 5 et 6 kilos.

Quelques vues de l'original

Ma documentation Marilee en navigation Marilee 2 Marilee 3

Je commence par faire agrandir à la bonne échelle une vue trouvée sur la revue Chasse Marrée afin d’obtenir la forme des couples. Je dessine ensuite la quille et refait entièrement le plan de voilure en diminuant très légèrement sa surface.  La construction de la coque se fera quille en l’air, couples solidement fixés sur un chantier. Le bordé se fera en Abachi de 3x8mm.
 

Document Chasse Marée Je dessine la nouvelle voilure Dessin des couples Découpage des couples Tous les couples découpés Découpage et assemblage de la quille Montage des couples et de la quille sur le chantier Montage des couples et de la quille sur le chantier Montage des couples et de la quille sur le chantier Montage des couples et de la quille sur le chantier


La coque se trouve tronquée à la hauteur du lest. Celui-ci sera coulé dans un moule en plâtre puis solidement collé et vissé sous la coque au moyen de 3 tiges filetées qui traversent la quille.


Dessin du lest Fabrication du master du lest Fabrication du master du lest Fabrication du master du lest Master terminé et poncé Préparation du moule Empreinte du lest dans le moule en plâtre Le master et le lest en plomb coulé Pose du bordé Pose du bordé

Pose du bordé Pose du bordé Coque entièrement bordée Fibrage de la coque Coque sur son ber Test en bassin et lestage


Après ponçage et masticage des imperfections,  la coque est fibrée avec un tissus de 50gr/m2 et résinée à l’époxy. Ponçage à l’eau, masticage, nouveau ponçage et voilà la coque prête pour recevoir le pont.  Au préalable je réalise le safran et son système de commande. Un premier test en bassin permet de contôler l'étanchéité de la coque et si le bateau est bien dans sa ligne avec le lest tel que réalisé.
 

Pose des barrots Pose pieds de mât Renforts Implantations RC Coque prête à ponter Fabrication du safran Pontage de la coque Pontage de la coque

Pontage de la coque Pontage de la coque Pose des lames de pont Pose des lames de pont Pose des lames de pont Pose des lames de pont Pose des lames de pont


A ce stade de la construction, la coque est déposée sur son ber. Le travail de charpente maritime se poursuit avec la pose des barrots / barottins / et autres renforts.  Après avoir définis l’implantation de la RC et les diverses ouvertures qui permettront l’accès à l’intérieur de la coque, je pose un faux pont en CTPL de 0.8mm sur lequel les lames de pont en poirier avec leur calfatage en papier cartonné noir de 0.4mm viendront se coller une à une. Cette opération est longue et laborieuse car les lames de pont ne font que 3mm de large pour 2mm d’épaisseur.

Une fois le pont entièrement recouvert je donne une couche de fond dur puis je gratte et je ponce pour obtenir une surface parfaitement lisse qui sera recouverte de trois couches de vernis transparent satiné. Je pose ensuite les hiloires et commence à construire les infrastructures, soit la baignoire et son hiloire de protection, la cabine principale et sa descente, la claire voie, et le capot de fermeture de la soute à voile à la proue. Tous ces éléments recevront une couche de fond dur et deux couches de vernis transparent brillant spécial bateau.

Ouverture baignoire Baignoire posée Baignoire posée Construction claire voie Cabine principale et descente Capot soute à voile Claire voie

Claire voie Claire voie

Claire voie Cabine principale et descente Mise en forme hilloire de baignoire

Vous pouvez suivre la suite de cette construction sur la page suivante en cliquant sur la petite flèche à droite du chiffre 1 ci dessous.

Avant de poursuivre la pose de toute l'infrastructure sur le pont il est maintenant nécessaire de procéder à la peinture de la coque. Je gicle une couche d'accrochage deux composants , très léger ponçage au papier carrossier 600, puis c'est la couleur blanche et la verte qui sont successivement giclées.

 

Couche d'accrochage Couleur Blanche Couleur verte pour les ouvres vives Résultat final Résultat final

Après la mise en peinture de la coque il faut maintenant préparer le gréement et la voilure. Pour cela un dessin à l'échelle 1/18 ème de la vue de profil de Marilee va me facilliter le travail.

Dessin de Marilee échelle 1/18 ème L'auteur devant le plan

A la vue du plan à la bonne échelle je décide de réduire la surface vélique comme d'ailleur celà a été le cas dans les années 60 lorsque la surface vélique de 190 m2 avait été réduite à 155 m2  Toute le mâture sera réalisée en fibre de carbonne recouverte simplement d'un autocollant imitation bois. La totalité des ferrures sera réalisée en laiton brasé à la soudure à l'argent et les poulies seront réalisées en bois avec des réas fonctionnels en laiton

Le circuit d'écoute est réalisé sur le pont, ce qui permet un accés facile et le treuil sera caché par la cabine.

Le bateau sera d'abbord complètement gréé, sans les voiles, pour un test de mise à l'eau qui permetra de vérifier que la coque est bien dans sa ligne de flotaison.

Circuit d'écoute sur le pont Sortie écoute grand voile Vue générale circuit d'écoutes Préparation bout dehors Articulation de la bôme Fabrication du pic

pose du pic Le pic et son collier de racage Articulation bôme et râtelier à cabillots Fabrication poulies doubles Fabrication poulies simples Détail bout dehors Détail bastaque Détail du pic

Test mise à l'eau Test mise à l'eau  

 

Cette opération effectuée avec succès me permet maintenant de préparer les patrons des voiles en papier qui , une fois bien ajustés sur le voilier, permettront la découpe du tissus pour réaliser un jeu de voiles complet. Le tissus utilisé est un tissus synthétique fin de 50 gr/m2 utilisés pour réaliser la doublure dans l'habillement.

Les patrons du jeu de voile Le tissus de doublure Jeu de voiles découpé Voilier gréé en atelier

Le voilier une fois gréé sera testé une première fois le 30 novembre 2106 par temps calme afin de vérifier son bon comportement.

L'original en navigation La maquette en navigation Dscn4145 copier

 

Mieux qu'un long discours, vous pouvez déjà apprécier les qualités de navigation de Marilee par temps clame. Il est toujours assez impressionnant de constater la vitesse ateinte par le modèle alors que le vent est pratiquement nul.

 

Après ces premiers essais de navigation très prometteurs, je peux ajouter quelques éléments d'accastillage qui vont encore donner une touche de réalisme au voilier, sans pour autant trop encombrer le pont et perturber le travail des écoutes de voiles.  Il n'est bien entendu pas possible de placer les 9 ou 10 hommes d'équipage nécessaires pour la manoeuvre sur Marilee et c'est 3 hommes seulement qui seront à poste.

Les deux bouées Winch Le Cabestan Détail Cabestan Ecoute grand voile et bouées Ecoute sur winch Vue générale à la poupe

Vue par l'arrière Ecoute tournée au taquet 

  Les 3 personnages Mise en peinture A poste sur le voilier Dans la baignoire

Vue générale

Vous retrouverez beaucoup plus d'informations et de détails sur cette construction en consultant le site du constructeur en cliquant simplement ICI

 

 

 

Commentaires (7)

yanick
  • 1. yanick | 03/10/2016
merci a tous les deux pour ces précieuses infos!
j'ai quelques photos de Rowdy et Chinook mais je n'arrive pas à les joindre...[image][/image]
Absalon
  • 2. Absalon | 03/10/2016
Bonjour,
Autre source: deux articles sur les N.Y. 40 ont été publiés dans la revue YACHTING CLASSIQUE.
N° 15 article sur Marilee avec plan détaillé de François Chevalier
N° 43 article sur Rowdy mais avec uniquement un plan de pont et un plan de profil.
Les deux numéros sont disponibles.
Cordialement.
Alain
g-hautier-modelisme
  • 3. g-hautier-modelisme (site web) | 25/09/2016
Bonjour.

Tous les renseignement et le plan de Marille se trouvent sur le N0 158 de Chasse Marée
Toute l'histoire de la famille Herreshoff sur les N0 259 et 260
Salutations GéGé
Yanick
  • 4. Yanick | 25/09/2016
Bonsoir,
Bravo pour cette superbe realisation ! Je n'ineresse aussi à ces vouliers, il se trouve que je viens de voir chinook et rowdy à Cannes aux regates royales, ils sont magifiques !
J'aurais aimer savoir dans quel N du chasse maree on trouve le plan du bateau. Pour ma par j'ai trouvé cela sur le net.
http://www.sailblogs.com/member/ny48chinook/216690
Bongard Christian
  • 5. Bongard Christian | 16/04/2016
Bonjour Gégé.
Je vous félicite pour le travail sur ce formidable voilier et toute ces explications intéressante, j'attends la suite................
Encore un petit mot pour vous demander si la rencontre demain a St Triphon aura bien lieu?
Merci d'avance pour votre réponse et bonne continuation .
Cordialement.
Bongard Christian
GéGé
  • 6. GéGé | 16/04/2016
Merci ami zenahc pour tes commentaires qui m'encouragent à persévérer dans l'effort, jusqu'au jour ou nous partageront très certainement le réconfort ! ;) ;)
zenahc
  • 7. zenahc | 15/04/2016
Salut GéGé;
Quel plaisir pour les yeux! - Vraiment, on découvre photo après photo toute la/les difficulté(s) que tu as rencontré afin de te décider de l'échelle à donner à ta réalisation tout en appliquant tes expériences vécues. Pas facile de "prendre son pieds" à partir de photos mais c'est justement toute la grandeur de cette réalisation. On pourrait même dire: "une fois ta décision prise, la moitié du boulot est faite car plus rien ne va l'arrêter et "la machine" est en marche"!
Une merveille de voilier!
Que ce soit sur un bord d'une feuille de papier ou le report sur les planches de bois, l'esprit de la construction navale est omni présent qui plus est, la recherche d'économie de poids est toujours de rigueur!
C'est avec un grand intérêt que je découvre chacune des photos étape après étape de cette majestueuse construction en devenir!
Prends ton plaisir dans cette "luxueuse" réalisation et continu de nous surprendre de par tes astuces, de par tes remarques pertinentes vis-à-vis des étapes-clé de la construction navale.
Bonne continuation et merci de nous faire rêver!
Amicalement Philippe

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/06/2017