Liberty Belle

   

Le Liberty Belle un vapeur à roues à aubes

Article pour le magazine MRB de mai-juin 2020

 

                                                   Fiche technique

                     Le vrai                                                           Le modèle au 1/7me

 

Longueur :            7,42 m                                                             106 cm

Largeur hors tout: 2,08 m                                                              31 cm

Déplacement :      1.15 t                                                                  4  Kg

Machine à vapeur : 2 cylindres horizontaux                         2 cylindres en V oscillants

 

 

Le Liberty belle n'est pas un vapeur du Mississipi comme son nom pourrait le faire croire, mais une chaloupe qui navigue aujourd'hui sur les lacs suisses.

J' avais depuis quelque temps un jeu de roues à aubes de chez Graupner qui traînait dans mes tiroirs, et comme je voulais me lancer dans une nouvelle construction de vapeur, je me suis mis en quête d'un bateau à roues latérales, si possible un modèle qu' on ne voit pas partout. Comme je possédais aussi un petit groupe vapeur avec une  machine oscillante, il me fallait trouver un bateau pas trop grand et pas trop lourd. Après de nombreuses recherches sur internet, je suis tombé sur ce site :                      

http://www.liberty-belle.ch et j'ai tout de suite été séduit par cette jolie chaloupe à la ligne originale. D'une longueur de 7.42 m, la construire au 1/7ème donnait un modèle de 106 cm, exactement ce que je voulais.

Avant de commencer à dessiner des plans qui seraient  très approximatifs et qui nécessitent pas mal de correction pendant la construction, je contactais les propriétaires pour savoir s' il existait des vrais plans du bateau, et réponse immédiate, il y avait bien des plans du Liberty Belle qu' ils m'envoyèrent par internet et que j'ai agrandi à l'échelle voulue, par ordinateur ce qui n' est pas si facile quand on n'est pas un spécialiste de l'informatique. Ils me demandèrent aussi si je voulais bien faire un Liberty Belle pour eux, mais une maquette non navigante, pour décorer leur salon. Ce que j' ai accepté avec plaisir.

J'ai donc construit un premier Liberty Belle, ce qui m' a pris environ 5 mois, pas trop compliqué à construire, car sur une maquette, il n' y a pas  de contrainte technique, de soucis d'étanchéité etc.... et ça m'a fait une répétition pour le Liberty Belle 2 .

La construction est classique baguettes montées sur couples, à l' envers sur un chantier, sauf que j'ai scotché la tranche de la quille et des couples de façon à avoir une coque totalement vide, avec seulement les baguettes collées entre elles.

Les bateaux à roues à aubes paraissent souvent assez massifs et cela est dû  à la largeur de leur mode de propulsion ; en fait la coque est plutôt fine :18 cm de large pour 106 de long. Il me faut donc construire léger d' autant plus que le bateau est très bas sur l'eau.

J'ai choisi le CTP de peuplier. Je suis allé dans un brico acheter une planche de 115 cm  sur 50 cm sur 3 mm d'épaisseur. J'ai débité des baguettes 8mm de large. Ces baguettes étant très souples, il suffit de les chauffer légèrement pour leur donner la forme voulue. La quille est en CTP de 8 mm et les couples en 5 mm d'épaisseur.

Le collage se fait à la colle à bois résistant à l'eau bien sûr.

Après le démoulage de la coque, j' ai renforcé le bord supérieur d'une baguette de 6x6 mm en veillant à éviter le vrillage de la coque, et collé le faux pont en CTP de boulot de 1 mm d' épaisseur.

Ensuite, ponçage et masticage et pose fibre de verre avec résine époxy. J'ai collé les deux supports de roues à aubes et après un second ponçage,une couche d 'apprêt au pinceau.

Les roues à aubes

Pour garder les bonnes proportions au niveau des tambours de roues, par rapport au vrai bateau, j'ai raccourci chaque aube de 1 cm en largeur .Pour diminuer le diamêtre, j'ai aussi enlevé les cerclages des roues et pour garder la rigidité de l'ensemble, j'ai vissé un axe sur chaque aube.

J'ai confectionné les tambours de roues en CTP de 1 mm. Le pont est en acajou et en baguettes de tilleul de 1x2 mm de section.

Les caissons devant et derrière les tambours sont aussi en acajou. Le tout est démontable.

Le groupe vapeur

Je disposais d'un groupe vapeur à machine deux cylindres oscillants très compact et pas trop lourd. La machine n'ayant pas un ralenti très élevé, après un rapide calcul j' en ai conclu qu'il faudrait une réduction de 1/20e pour que les roues tournent à 60 /100 tours minute. La solution était une vis sans fin que j' ai trouvée chez Conrad Electronic, solution qui s'est avérée judicieuse après un premier essai  de navigation.

Le pont

Pour bien faire ressortir les reflets de l'acajou comme sur le vrai bateau, voici comment j'ai procédé:après un ponçage fin du bois. J'étale au pinceau une couche de résine époxy. J'ai laissé séché 24 h. Ensuite un ponçage à l'eau avec papier de verre au grain 600, et j'ai appliqué une couche de vernis bateau au pinceau. Une seule couche a suffi. Pareil pour les caissons.

L'accastillage est  fait maison, taquets et chaumards, la cloche sur la  cheminée sont en laiton, le pavillon est confectionné avec la technique de peinture sur soie.

Les lanternes sont en laiton .Le verre de lampe est tourné dans une barre acrylique de 15 mm de diamètre et percé à  3 mm pour y insérer une led. Attention pour le tournage et le perçage : pas plus de 800 t/mn car si on tourne trop vite, l'acrylique fond et risque de bloquer le tour. Ensuite le verre est peint avec de la couleur transparente.

Les lanternes sont branchées directement sur le récepteur, elles s'allument donc avec le récepteur. Le récepteur étant alimenté en 6 V, il faut souder une résistance de 150 Ohms pour une led blanche. Pour accentuer la couleur, on peut aussi peindre la led. Prendre une led diffuse avec un angle d'éclairage de 120 degrés.

Le pavillon de proue du nom de mon club : AquaModelsClub         ( http://www.aquamodels.net/ )  est imprimé sur une feuille de transfert, puis appliqué sur de la soie.

Les lettres Liberty Belle sont coulées avec le la résine dans des formes en silicone puis dorées .

Vous pouvez voir le Liberty Belle naviguer en tapant sur Youtube : Liberty Belle Vapeur.

J'ai eu un plaisir immense à construire ce bateau dont le système de propulsion était un peu compliqué .

Et si un jour vous rencontrez le Liberty Belle à l' échelle 1/1 sur un lac ou une rivière quelque part en Europe, car il voyage beaucoup, n' hésitez pas à saluer les heureux propriétaires par un chaleureux « grüetzi » !

 

Reportage, photos et vidéos de Gilbert Albrun

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir

1. baguettes de ctp peuplier 3x8 mm prêtes à être posées 2. pose des baguettes la quille et les couples sont recouverts de scotch sur la tranche 3. le démoulage 4. pose de la fibre de verre avec la résine epoxy 5. les supports de tambours de roues à aubes 6. la roue à aubes de chez Graupner 7. chaque aube a été raccourcie de 1 cm et est renforcée par un axe de laiton 8. la roue sur son support

9. 10. le faux pont est collé, pose des tambours de roues à aubes 11. installation provisoire du groupe vapeur 12. le pont et les caissons en acajou 13. les tambours sont amovibles 14. le pont est verni 15. le pont avant avec l'accastillage et le pavillon du club 15a. le pont arrière avec le pavillon en soie

16. les sisterships la maquette et le modèle réduit en construction  17. tout doit être démontable 18. le groupe vapeur 19. la transmission par vis sans fin 20. le groupe vapeur monté sur 2 cornières en alu 21. 22. tournage du verre de lampe à pétrole 23. peindre avec de la peinture pour verre

24. deux couches 25. 26. petit travail de tolerie  27. les lanternes s'allument avec le récepteur 28. les lettres sont coulées en résine dans un moule en silicone 29. forme en silicone 30. le drapeau est confectionné avec la technique de peinture sur soie 31. prêt pour la première navigation devant les Dents du Midi

 32. première navigation 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39.

 

 

 

Commentaires (4)

Gilbert Albrun
  • 1. Gilbert Albrun | 21/04/2020
Merci les Zamis,des compliments de la part de pointures en modélisme telles que vous me fait chaud au coeur .Mon plus cher désir est que mon Liberty Belle navigue en une belle liberté avec vous et vos modèles ...
A bientôt. Gilbert
J-C Cornaz
  • 2. J-C Cornaz | 21/04/2020
Bravo Gilbert, magnifique réalisation, tout dans le détail, réalisé à la perfection.La navigation est aussi parfaite et réaliste. J'admire les évolutions, il vire presque sur place! Félicitations !
Chanez
  • 3. Chanez | 20/04/2020
Salut Gilbert,

Félicitations pour cette très belle réussite!

Réaliser la réplique du LIBERTY BELLE n'est pas un petit exercice de routine même pour un passionné tel que tu l'es et tu l'as en plus parfaitement équipé de magnifiques détails, son taud, ses lampes sans oublier la fabrication détaillée de son accastillage.
Tant la maquette statique doit faire le plaisir de son propriétaire, le modèle naviguant doit te rendre à son tour tout le plaisir et l'amour que tu as investi dans la construction de ce beau projet.

Longue vie à LIBERTY BELLE et à toi, bien sûr!

Amitiés
Philippe
Gégé
  • 4. Gégé | 20/04/2020
Bravo Gilbert !
Après nous avoir fait suivre pas à pas cette construction, l'idée de partager celle-ci avec encore plus de modélistes en publiant sur la revue MRB est excellente.
Vive nous et que vive Liberty Belle.
Amitiés et à une prochaine. Gégé

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/04/2020