Arwenn

"Arwenn" chaloupe à vapeur  / Concepteur et constructeur Gilbert Albrun

 

Au cours d'une exposition, un visiteur me montre un ensemble à vapeur à vendre, avec une machine Saïto 3 cylindres, et sa chaudière à chauffage à alcool.  Après examen de l’ensemble, je décide de l'acheter.  Je commence par astiquer le laiton puis installe un sifflet et une cheminée

Le groupe vapeur Saïto

 

A l’évidence, il devenait alors nécessaire de construire une chaloupe autour de ce magnifique groupe vapeur. Une feuille de papier, un crayon, un mètre, une équerre, et je réalise d’abord le plan de la coque.   1.20 mètre  me semble une bonne longueur. La construction  sera classique en bordé sur couples.   

Réalisation du plan

 

Après avoir reporté les dessins des couples et de la quille sur du contreplaqué de 10 mm, je commence la découpe.

Dscf5193 copier Dscf5197 copier

 

Le premier assemblage sur le chantier (une planche de bois aggloméré de 1,60m sur 0,70m qui a déjà servi pour mes 3 vapeurs précédents ) donne déjà une idée de la forme et du volume du bateau.  

Dscf5199 copier

 

Découpe de l'intérieur des couples. On remarque que le couple n°1 n'est pas évidé. 

Dscf5200 copier Dscf5202 copier Dscf5203 copier Dscf5205 copier

L'ensemble est maintenu sur le chantier à l'aide de tasseaux.  Les couples n°1/2/10/11/12 resteront collés, à la coque les autres seront retirés après le bordé. 

 

Pose du bordé. J’ai choisis des baguettes de  teck de 3x8 mm et de 1,40 m de long. Le tout collé à la résine époxy. A noter que les couples 3 à 9 sont scotchés sur la tranche pour que les baguettes du bordé ne s’y collent pas. Cela permettra de les retirer facilement une fois le bordé terminé. 

 

On arrive au bout. Il devient difficile d'utiliser les pinces pour maintenir les bordés pendant le collage, j'utilise alors des petits clous. Cela va laisser des petits trous dans le bois, mais cette partie de la coque sera par la suite masquée par la peinture.

 

Le bordage est enfin terminé ! C’est toujours une étape importante pour le constructeur.

  

 

Je sors maintenant le bateau du chantier pour le positionner à l'endroit et j'enlève les couples qui ne sont pas collés. Je vois maintenant bien la forme de la coque, exactement comme je la souhaitais, c’est à dire fine et élancée. Je place provisoirement l'ensemble vapeur à l’intérieur de la coque pour définir son implantation exacte.

 

L'hélice qui propulsera la chaloupe, est une 4 pales 70 mm. de diamètre.

 

La suite de cette passionnante construction sur la pages suivante ( Cliquez sur à flèche droite ci dessous )

 

Après le fastidieux travail de ponçage, j'étale au pinceau, à l’intérieur et à l’extérieur de la coque, une couche de résine époxy légèrement diluée. J’applique ensuite une couche de peinture sous le niveau de flottaison.

Ensuite, je monte un faux pont de CTP de 1,5 mm d' épaisseur, et je colle des baguettes de tilleul de 2,5 x 6 mm. Le calfatage est simulé par des bandes de carton noir.

J’applique ensuite une couche de résine sur le pont. Lorsque le tout est bien sec, je ponce, jusqu'à que ce soit bien lisse, et j’applique une première couche de vernis.

La couche de finition sur les oeuvres vives est appliquée à l’aérographe.

Et pour terminer, la coque reçoit une couche couche de vernis satiné, et le pont une couche de vernis brillant.

Arrivé à ce stade, j'installe définitivement  l'ensemble vapeur dans la coque et en route pour un premier essai à la “gouille “ mon petit lac préféré.

 https://youtu.be/QgnK42AIPCE

Essai concluant, le bateau navigue super bien. je peux donc continuer avec les aménagements.

 

Fabrication de l'accastillage:  bittes d'amarrage, chaumards, lanterne, roue de gouvernail, hampe avec son drapeau en soie, etc... Je vous propose  même une photo avec un petit plan pour réaliser les chaumards. Je choisis également le nom de ma chaloupe. Elle s'appellera " Arwenn."

Vous aurez sans doute remarqué que j'ai changé de chaudière sur le groupe vapeur. Celle d' origine avait un chauffage à alcool dont la mise en route est assez compliquée voir même dangereuse . Il faut d' abord chauffer le réservoir d’alcool pour obtenir de la pression et ensuite allumer le brûleur. Après avoir failli incendier mon bateau, j' ai installé une chaudière horizontale avec un brûleur à gaz plus sécurisant et facile à gérer.

 

J'ajoute une petite table en marqueterie pour boire un coup après un belle navigation (on est à l'AMC ! )

Maintenant que la chaloupe est finie et fait la fierté de son constructeur (si,si) il faut lui trouver un capitaine. Je commence par faire une tête plutôt sympa, de quelqu'un qui serait content de naviguer avec les copains de l' AMC.

Et en route pour le Swiss Vapeur Parc !

Je vous propose ici quelques liens de navigation de l' Arwenn :

https://youtu.be/L8MhCW3RX-s  ( Avec la chaudière à alcool )

 https://youtu.be/q5etAM_ws_c

 https://youtu.be/_H5M6zNyus4

La suite de ce reportage avec le détail de la construction de la chaudière sur la page suivante

 

Construction de la chaudière

 

Vous vous souvenez que, suite à un risque d’incendie, j’avais remplacé la chaudière à chauffage à alcool par une chaudière chauffée au gaz, que j'avais provisoirement retirée d'une autre chaloupe baptisée « Le Cygne ».  Il me manquait donc maintenant une chaudière. Je décide donc de me lancer dans la construction d'une chaudière verticale pour Arwenn afin de pouvoir replacer au plus vite dans sa coque la chaudière empruntée  à la chaloupe le Cygne.

 

Pourquoi verticale ? Parce que je trouve que c'est plus esthétique car on distingue bien la chaudière en navigation. Je la voulais également avec un brûleur céramique, chose que je n'avais jamais faite.

 

J'avais en réserve un tube de laiton de 180 mm de hauteur et 80mm de diamètre. Comme je souhaitais avoir une bonne autonomie, pas question de diminuer la hauteur. Mais tout de même, 180 mm pour la chaudière +40mm. pour le logement du brûleur +120 mm pour le dôme et la cheminée on arrive à une hauteur totale de 340 mm !. Au fur et à mesure de la construction, le doute s’installe et je commence à m’inquiéter un peu.

 

Je découpe 2 flasques de laiton de 1,5 mm d'épaisseur, perce le centre pour pouvoir les fixer sur le tour et je tourne celles-ci au diamètre intérieur du tube de chaudière, soit 78 mm

Voici le corps de la chaudière avec les deux flasques. Hauteur 180mm. Diamètre 80mm. Epaisseur 1mm

Je perce 16 trous de 8 mm sur les deux flasques fixées ensemble. Le petit trou à gauche a servi à mettre une petite vis pour les garder bien alignées tout au long de l’opération de perçage. Ce trou sera ensuite rebouché.

Les 16 tubes de cuivre de 180mm de long 8mm de diamètre et 6 mm intérieur. Qu’il va falloir braser.

Un gros morceau que cette brasure et surtout à ne pas rater, sinon gare aux fuites ! J'ai enfilé les tubes de cuivre dans les deux flasques. J’ai d’abord brasé un côté, puis l'autre. Peut-être que 12 tubes de chauffe auraient été suffisants, mais comme je travaille au pifomètre.....

Voici les différents accessoires qui viendront sur la chaudière, manomètre, niveau d'eau, vanne sifflet, soupape de sécurité, vanne vapeur.

Dscf0236 copier 

Je perce les trous pour les viroles, et contrôle que les tubes soient bien en place avant un autre gros morceau, la brasure de l’ensemble des tubes de fumée préalablement brasés à l'intérieur du corps de la chaudière.

Brasage des viroles et du tube qui va « sécher » la vapeur.

Tous les accessoires sont installés.

Sous la chaudière, voici la chambre de chauffe qui va recevoir le brûleur céramique.

La suite de cette construction avec la réalisation du brûleur sur la page suivante.

Fabrication du brûleur.

Je  découpe dans un tube laiton de 60 mm. de diamètre une section de 20 mm. de long.

Je soude ensuite cette pièce sur un carré de laiton 70x70 mm. et de 1 mm d'épaisseur.

J'installe le brûleur qui a été récupéré sur un chalumeau. Le petit plot et la paille de fer servent à bien diffuser la gaz. Je découpe la céramique et la pose simplement à l'intérieur, sans la fixer.

 J’installe le brûleur dans son logement et au premier essai de chauffe. Tout fonctionne à merveille !

La chaudière monte en pression et à 6 bars, heureusement, toujours pas de fuite !

 

Montage  de l'ensemble vapeur.

Je fixe le brûleur entre les cornières qui vont supporter le tout et fabrique une petite porte d’accès qui permettra d’allumer facilement le brûleur avec un briquet.

Mise en place de tous les éléments avant finition de la chaudière.

Isolation de la chaudière d' abord avec une couche de  liège, puis avec des baguettes d'acajou. Le tout est ensuite cerclé avec des bandes le laiton. Pour terminer, le bois reçoit encore un vernis de protection.

La chaudière terminée.

Installation dans la chaloupe. Pépito est content, et moi aussi ! Nous voilà prêt à partir pour l'aventure !

 

Voici un lien vers la vidéo de la 1ère navigation avec la nouvelle chaudière :  https://youtu.be/TORnRwCmvmM 

La première navigation se passe super bien. Le bateau est certes un peu moins stable qu'avec la chaudière horizontale, car le centre de gravité se trouve maintenant nettement plus haut. Sa conduite demande donc un peu plus d’attention mais son allure sur  l'eau me plaît bien .

 

Me voici arrivé au bout de ce projet. J’ai eu beaucoup de plaisir à construire cette chaloupe et j’en ai tout autant maintenant à la faire naviguer.

Peut-être vous ai-je donné le virus de la vapeur ? Alors n’hésitez plus. Mais attention, je tiens à vous prévenir, une construction en appelle souvent une autre, et ainsi de suite. Jusqu'à aujourd’hui, personne n’a encore trouvé de remède efficace pour lutter contre cette maladie. Alors vous voilà prévenus !

 

Gilbert Albrun

Chantier Steam and Chocolate

Chesières

Commentaires (2)

zenahc
  • 1. zenahc | 03/05/2017
BRAVO Gilbert pour cette très belle construction sans oublier ce reportage très riche en photos et autres explications.
CHAPEAU également pour avoir conçu, réalisé cette magnifique chaloupe de "A à Z". Pas facile de se mettre dans l'habit d'un menuisier-charpentier en passant par un ferblantier tout en appliquant en finale "sa" touche artistique! Rares sont les modélistes capables d'une telle prouesse!
Personnellement, je suis très heureux de te compter parmi les membres de notre Club car tu nous fais non seulement rêver de par tes constructions hors du commun mais aussi tu nous transmets tes astuces avec cette gentillesse qui est la tienne!
Quel plaisir de voir naviguer ARWENN sur un plan d'eau et quel plaisir pour nous de pouvoir naviguer à ses côtés!
Une remarque encore: ne t'arrête pas et continue de nous faire rêver!
ghautier
Un grand bravo à Gilbert pour la parfaite maitrise qu'il à eue tout au long de cette construction et en particulier pour la réalisation de sa chaudière verticale. Un grand merci également d'avoir souhaité partager avec nous et pris le temps de proposer aux visiteurs du site un magnifique résumé de cette réalisation qui fait la fierté bien légitime de son concepteur et constructeur. Le fait d'avoir créé une petite table en marqueterie sur sa chaloupe pour, comme il le dit, y boire un verre après une belle navigation avec les amis de l'AMC prouve s'il en était encore besoin le magnifique sens du partage de notre ami Gilbert Albrun.
Avec tout mon respect et mon admiration, amicalement. Gégé.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/05/2017